LANCEMENT DU LIVRE « L’APPEL DE L’ÊTRE » le 24 septembre 2020 à 19h00 :

 

66F87C66-9B0F-4428-87C6-3357D026B02D

Lancement le jeudi 24 septembre 2020 à 19h00:

https://facebook.com/events/s/lappel-de-letre-lancement-du-l/365778870952961/?ti=icl

Si je ne crée pas, c’est la mort symbolique qui m’attend. La mort comme conformisme à la programmation générale. La mort de la plupart des gens qui ne réalisent pas qu’ils sont et qui ils sont. L’absence d’éveil à la réalité de l’être. La devise de Pindare est devenue lettre morte. Qui ose aujourd’hui prêter oreille à cette maxime : Deviens qui tu es ? Devenir qui tu es, au sens de l’entière réalisation de soi-même.

La vie est principalement liée à l’intention, à l’intuition, à l’inspiration, à l’enthousiasme et à la création, qui représentent les cinq principes de ma philosophie. Son fondement est la Présence. Voilà qui ouvre le XXIe siècle sur d’autres considérations que la raison, la science et la technologie.

De multiples possibles s’offrent à ceux qui entreprennent de risquer l’immatérielle quête.

Le règne de l’Esprit est l’avenir de l’homme. L’inspiré se nourrit à même l’esprit inspirant, et nous ne savons ni d’où il vient ni où il va.

Mathieu Martel est né un 22 juillet à Montréal. Professeur de philosophie au collégial depuis 2008, il se consacre en tant qu’esprit libre à l’exploration de la vie consciente et à l’élaboration d’un œuvre à la fois poétique et philosophique. L’Appel de l’être constitue, au même titre que l’Alcibiade de Platon, Le Manuel d’Épictète, Le Crépuscule des idoles de Nietzsche, Sur les cimes du désespoir de Cioran ou encore Le Réel et son double de Rosset, une œuvre à la fois introductive et initiatique pour accéder à une pensée philosophique singulière. Cet ouvrage fait figure de protreptique ou de discours persuasif ; il peut être aussi vu telle une exhortation à la philosophia perennis. L’Appel de l’être (2020) succède à Va boire du thé (2015), Ainsi danse Shiva (2014), La Violence de l’éveil (2013) de Théodore Hammer,  La Puissance de l’instant (2012) et Présence (2005), publiés aux Éditions Metanoïa.